- PEUPLE CONSCIENT HÉBERGE PLUSIEURS SITES INTERNET INTER-RELIÉS -

Ce sont les personnes conscientes, pacifiques, écologiques, qui ont le plus besoin d'argent...

Faites connaître ce site et soyez rémunéré$$$

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


VIVRE CONSCIEMMENT

Ce texte fut publié dans le eZine PeupleConnscient #005


Les textes de PeupleConscient peuvent être utilisés librement avec ou sans référence. Mais, si vous n'affichez pas la référence, vous perdrez des occasions de vous enrichir... Inscrivez-vous à PeupleConscient,
recevez un code d'identification...
informez-en tous vos lecteurs, vos visiteurs...
et recevez des ristournes.
SANTÉ / RHUME

Le rhume estival varie légèrement du rhume printanier, du rhume automnal ou du rhume hivernal. Le rhume printanier sert à éliminer une partie de l’intoxication hivernale, il y a beaucoup de mucus à évacuer. Le rhume automnal sert à la détoxication avant le ralentissement physiologique durant l’hiver. Le rhume hivernal n’est qu’une crise aiguë des intoxications dues à une surconsommation durant la période de latence de la Nature. En hiver, les Énergies de la Nature sont moins énergétiques et l’intoxication de notre organisme doit être plus importante avant qu’il réagisse en produisant une crise. C’est pour cela que les rhumes en hiver durent généralement plus longtemps : il y a tout simplement plus à évacuer et moins de stimulations.

Tandis que durant la saison estivale, le rhume est facilement provoqué par l’accroissement du rythme vibratoire : soleil, chaleur, air frais, exercices physiques, mental détendu…

Mais, pour tous les rhumes, ce sont toujours des variations de température rapides qui sont l’élément déclencheur. C’est pourquoi que le rhume estival est plus fréquent certaines années que d’autres.

Le taux d’humidité est également un facteur important, puisque lorsqu’il est élevé durant plusieurs jours, l’humidité favorise la prolifération des microbes et leur dispersion atmosphérique.

Le rhume en été, comme le rhume des foins, n’est qu’une réaction allergène, mais non pas face à un allergène, mais simplement une réaction à une intoxication menaçante.

Le pollen, ou autre allergène, n’est pas à accuser, il n’est qu’un agent extérieur dont les muqueuses, déjà encrassées, expriment leur intoxication par une irritation (qui n’est que la réaction aux frictions de substances étrangères déposées dans des tissus).

Le rhume estival est la plupart du temps une réaction allergène provoquée par des muqueuses encrassées. Plus il y a de frictions, plus les tissus s’enflamment... et c’est cela qui se produit par les rayons solaires et la chaleur qui favorisent l’accélération des circulations dans l’organisme humain.

Les maux de tête sont plus accentués en été à cause de l’exposition au Soleil qui activent les processus de fermentation (des dépôts de substances étrangères). On le sait, la chaleur favorise le processus de fermentation.

Cette déception de soi-même peut être véhiculée pendant des années. Elle est même amplifiée lorsque l’on tend à accuser l’extérieur de sa condition intérieure. Si ce n’est pas la faute du gouvernement, de la météo, du conjoint, des enfants, du voisin, c’est alors la faute du chien ou la faute de l’auto... Et un des drames de cette civilisation,

( article : FIÈVRE DES FOINS )
( eBook : COMMENT SE GÉNÈRE LA MALADIE )
( eBook : CODEX MORBUS )
Inscrivez-vous à PeupleConscient,
faites connaître nos publications et profitez d'une occasion exceptionnelle d'être
prospère. (cliquez le lien pour lire l'introduction)

Merci, et bonne lecture!




des textes inspirants gratuits sur l'actualité et sur tous les domaines de votre vie.

Supportez le site de
PeupleConscient
abonnez-vous au eZine
et instruisez-vous
.



cliquez pour consulter
les Sommaires et
des extraits des numéros parus