- PEUPLE CONSCIENT HÉBERGE PLUSIEURS SITES INTERNET INTER-RELIÉS -

Ce sont les personnes conscientes, pacifiques, écologiques, qui ont le plus besoin d'argent...

Faites connaître ce site et soyez rémunéré$$$

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


VIVRE CONSCIEMMENT

Ce texte fut publié dans le eZine PeupleConnscient #005


Les textes de PeupleConscient peuvent être utilisés librement avec ou sans référence. Mais, si vous n'affichez pas la référence, vous perdrez des occasions de vous enrichir... Inscrivez-vous à PeupleConscient,
recevez un code d'identification...
informez-en tous vos lecteurs, vos visiteurs...
et recevez des ristournes.
MALADIE / SYMPTÔME

Dès que l’organisme humain se dérègle (toujours par une intoxication), il nous le fait savoir. Il y a deux types de réactions corporelles.

Voici un tableau (extrait du Codex Morbus) qui indique une observation qui devrait vous faire réfléchir. Si l’on veut se débarrasser de la peur de la maladie, il faut réfléchir un peu.

Chaque fois que vous êtes malades, vous réagissez à la présence interne de substances étrangères (quelque chose) de deux façons...

À chacune des étapes du développement d’un état maladif, l’organisme émet des signaux d’alarme, sauf que la Science nous a apprivoisés à ne pas les considérer ou à les engourdir rapidement sans réfléchir aux causes.

Il y a en premier des prodromes, qui, si ignorés, se transforment en symptômes. Et s’ils sont également ignorés ou simplement chimiquement étouffés, c’est la dégénérescence jusqu’à la mort.

Les prodromes sont des signes que nous percevons mentalement pour nous avertir qu’un état maladif est en cours de développement. L’intoxication est, disons « superficielle », elle se situe principalement dans le liquide interstitiel, donc, ce sont les tissus (en particulier les membranes) qui sont encrassés.

Puisque le quelque chose est plus en surface, l’état maladif est aigu et la guérison est aussi rapide qu’est l’évacuation des substances étrangères (et à condition de ne plus intoxiquer l’organisme).

Les symptômes sont des signes nous révélant que l’état maladif est un fait établi. L’intoxication est plus en profondeur : ce sont les tissus (les membranes) des organes qui sont encrassés, par conséquent, les organes ne peuvent plus réaliser leurs travaux correctement. Les douleurs sont des transmissions des capteurs nerveux dans les membranes des organes, là où les substances étrangères créent des résistances à la réception des nutriments et à l’élimination des déchets.

Puisque le quelque chose est plus profond, l’état maladif est plus chronique et la guérison (qui sera confirmée par la disparition des symptômes) requerra plus de temps.

( eBook : LA MALADIE ? UNE JOKE ! )
( eBook : CODEX MORBUS )
Inscrivez-vous à PeupleConscient,
faites connaître nos publications et profitez d'une occasion exceptionnelle d'être
prospère. (cliquez le lien pour lire l'introduction)

Merci, et bonne lecture!




des textes inspirants gratuits sur l'actualité et sur tous les domaines de votre vie.

Supportez le site de
PeupleConscient
abonnez-vous au eZine
et instruisez-vous
.



cliquez pour consulter
les Sommaires et
des extraits des numéros parus