- PEUPLE CONSCIENT HÉBERGE PLUSIEURS SITES INTERNET INTER-RELIÉS -

Ce sont les personnes conscientes, pacifiques, écologiques, qui ont le plus besoin d'argent...

Faites connaître ce site et soyez rémunéré$$$

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


VIVRE CONSCIEMMENT

Ce texte fut publié dans le eZine PeupleConnscient #005


Les textes de PeupleConscient peuvent être utilisés librement avec ou sans référence. Mais, si vous n'affichez pas la référence, vous perdrez des occasions de vous enrichir... Inscrivez-vous à PeupleConscient,
recevez un code d'identification...
informez-en tous vos lecteurs, vos visiteurs...
et recevez des ristournes.
ALIMENTATION / INTOXICATION

Il y a de plus en plus une polémique concernant la consommation d’oeufs de poule par l’être humain. Normal, car comme nous le verrons, l’oeuf n’est pas un aliment naturel... en fait, il ne devrait même pas être considéré un aliment. Il faut donc tout de suite bien saisir ceci: la poule est une création humaine. Les poules, toujours à l’image de l’homme, sont suralimentées et manquent d’exercice (au moins celui lié à la recherche de la nourriture quotidienne). La poule moderne se nourrit de grains à haute concentration (céréales ayant plusieurs additifs chimiques, dont des médicaments) en comparaison à sa cousine la perdrix sauvage qui s’alimente de graines et bourgeons naturels.

Comme plusieurs autres aliments imposés à l’humanité tout au long de son évolution, l’oeuf a pris une place importante dans l’alimentation des humains. C’est un autre produit alimentaire qui a acquis sa popularité par les investissements dans les mégafermes ovines. Durant quelques décennies, l’oeuf était considéré comme un super aliment, riche, nourrissant, facile à préparer, polyvalent... Et l’industrie a tout simplement commandité des milliers de recettes les incluant... dont la majorité, obligatoirement pour réussir la recette.

Dans le monde civilisé, un être humain consomme en moyenne 250 oeufs par année ! Même si ce chiffre peut vous surprendre, même si vous affirmez ne pas être un tel gourmand, vous en consommez beaucoup plus que vous pouvez le reconnaître. Les oeufs font partie des ingrédients d’un très grand nombre d’aliments industrialisés... même sous forme de poudre !

Comme la plupart des produits alimentaires, la vente d’oeufs n’est pas pour améliorer notre santé, mais n’est qu’une question de commerce.

Il y a presque autant de poules pondeuses que d’êtres humains sur la planète.

Au niveau de la Nature, les oeufs sont destinés à perpétuer l’espèce, à produire un organisme vivant. Donc, manger des oeufs, de n’importe quel oiseau, n’est pas naturel. Il est totalement impensable d’imaginer que si l’être humain n’était pas l’espèce supérieure, nous accepterions que les produits reproductifs de nos femelles servent d’aliments à des organismes vivants plus « évolués ». Aucun animal à l’état sauvage ne laisse voler sa progéniture sans la défendre.

Il faut avouer que les oeufs présentement en vente à votre magasin grande surface ne sont pas du tout de la qualité des oeufs que votre arrière-grand-mère allait ramasser chaque matin au poulailler. Les conditions modernes d’élevage en batterie des poules, nourries aux moulées chimiquées, déprécient grandement les qualités nutritives des oeufs.

Si les analyses chimiques révèlent le contraire, c’est justement par l’apport forcé de minéraux et de vitamines chimiques (inorganiques) par le biais de l’alimentation de la poule. Et de toute façon, ces analyses sont limitées à ce que les producteurs requièrent. Ces produits chimiques ne nourrissent que le papier d’analyse et non l’organisme des consommateurs. Ils sont des poisons, tout comme tous les autres produits de l’industrie de la chimie alimentaire.

On estime qu’il y a 5 milliards de poules dans le monde qui produisent environ 1000 milliards d’oeufs par an

Ce ne sont absolument pas les analyses d’aliments en laboratoire qui peuvent déterminer s’il y aura assimilation par les cellules humaines de certains aliments (en encore moins déterminer le pourcentage d’une assimilation future... d’un certain organisme humain... dans un certain environnement).

Il ne faut pas oublier que tout ce que nos cellules ne peuvent pas assimiler des aliments que nous consommons, est considéré comme des déchets qui intoxiquent l’organisme s’ils ne sont pas rapidement éliminés. Et puis, la nocivité des oeufs ne vient pas principalement de leur composition. —>

Je dis dans mon livre que je considère l’oeuf de poule comme l’aliment le plus vicieux. C’est que la nocivité des oeufs n’est pas ressentie rapidement, ainsi, on ne les accuse jamais, on les considère même très digestes, très nourrissants, on les prescrit même aux convalescents. C’est que le processus d’intoxication qu’ils provoquent est simple : le blanc d’oeuf est le médium par excellence pour la culture (donc la prolifération) de bactéries (incluant les microbes). Le blanc d’oeuf, substance gluante et nourrissante attire les bactéries. Le blanc d’oeuf est un milieu nourricier idéal au développement des micro-organismes. Le blanc d’oeuf est le milieu idéal pour la culture de bactéries dans tous les laboratoires du monde.

Et ce milieu nourricier n’est pas très bien protégé puisque la coquille est poreuse, elle est donc perméable aux bactéries. Pourquoi pensez-vous que l’on insiste : Pensez à réfrigérer les oeufs dans un laps de temps de 2 heures maximum après l’achat, de préférence, déposez ceux-ci dans la partie la plus froide de votre réfrigérateur, plus particulièrement au fond du réfrigérateur.

L’endroit d’une maison où le taux de bactéries est le plus élevé est bien le réfrigérateur. L’oeuf placé à l’intérieur de celui-ci agit comme une éponge. Les oeufs peuvent être contaminés par les bactéries en provenance d’autres aliments. Imperceptiblement, des bactéries traversent la coquille et se logent dans l’albumen (source de nourriture exceptionnelle). Elles n’attendent ensuite que la chaleur et de l’humidité pour proliférer. Miam !

Si les oeufs ont trainé plus de deux heures dans un entrepôt, ça vous ne le saurez jamais. Si le camion de transport n’avait pas un système de réfrigération adéquat, non plus. Tous ces gens intoxiqués, malades, drogués qui circulent dans les allées des supermarchés exhalent des microbes… ATCHOUM !... qui cherchent désespérément un futur milieu viable… Bref, vous n’avez jamais l’assurance de fraîcheur à l’achat de votre douzaine d’oeufs.

Plus l’oeuf demeure en contact avec l’air ambiant, plus grande est la concentration de micro-organismes qui le pénètrent… ensuite, il suffit de la chaleur et d’humidité pour qu’une colonie de bactéries se développe… ce que représente parfaitement le tube digestif des humains.

C’est très connu, les oeufs peuvent être contaminés par des micro-organismes, en particulier la célèbre Salmonelle. D’ailleurs l’on dit qu’il faut casser la coquille de l’oeuf juste avant de les utiliser. Et en cas de brisure accidentelle, il ne faut pas conserver l’oeuf dans la coquille, il faut le réfrigérer immédiatement dans un récipient couvert. Un oeuf sans coquille ne se conserve pas plus de quatre jours ! Le contact avec des oeufs crus peut provoquer un risque de contamination croisée. N’oubliez pas également, d’apporter un soin de particulier au nettoyage des couteaux, des planches à découper et autres ustensiles, avant et après la préparation des aliments ayant contenu des oeufs crus. Cela démontre bien le danger et la facilité de contamination des oeufs.

En conclusion des officiels des oeufs : « ...les œufs constituent un aliment sûr et nutritif. Globalement, la contribution des œufs à un régime alimentaire sain, pour tous les groupes d’âge, dépasse largement le risque négligeable qu’ils font peser sur la sécurité sanitaire. »

Ils ne font que dépasser LARGEMENT le risque négligeable ! Ah! oui, s’il y a un pépin de santé, c’est simplement parce que le consommateur n’a pas ... « Pour peu que les consommateurs respectent quelques règles élémentaires d’hygiène et de sécurité sanitaire à la maison. »

Mais, allez donc visiter une ferme où l’on produit les oeufs... Je vous mets au défi d’y demeurer 15 minutes sans suffoquer... et dire que la coquille est poreuse... et que l’on vous dit de garder les oeufs dans leur boîte pour éviter que les odeurs pénètrent facilement…

Inscrivez-vous à PeupleConscient,
faites connaître nos publications et profitez d'une occasion exceptionnelle d'être
prospère. (cliquez le lien pour lire l'introduction)

Merci, et bonne lecture!




des textes inspirants gratuits sur l'actualité et sur tous les domaines de votre vie.

Supportez le site de
PeupleConscient
abonnez-vous au eZine
et instruisez-vous
.



cliquez pour consulter
les Sommaires et
des extraits des numéros parus