- PEUPLE CONSCIENT HÉBERGE PLUSIEURS SITES INTERNET INTER-RELIÉS -

Ce sont les personnes conscientes, pacifiques, écologiques, qui ont le plus besoin d'argent...

Faites connaître ce site et soyez rémunéré$$$

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


VIVRE CONSCIEMMENT

Ce texte fut publié dans le eZine PeupleConnscient #002


Les textes de PeupleConscient peuvent être utilisés librement avec ou sans référence. Mais, si vous n'affichez pas la référence, vous perdrez des occasions de vous enrichir... Inscrivez-vous à PeupleConscient,
recevez un code d'identification...
informez-en tous vos lecteurs, vos visiteurs...
et recevez des ristournes.
MALADIE

Le nombre de maladies ne cessent d’augmenter. Nous en sommes maintenant rendus aux « maladies modernes ». Notre réalité est de plus en plus douloureuse, nous souffrons de plus en plus souvent de petits et grands malaises. Tout cela est permis par l’omniprésence des anti douleurs.

L’on invente des noms de maladies parce qu’on invente des médicaments brevetés qu’il faut vendre pour satisfaire les actionnaires et les banquiers. Une maladie est simplement un nom que l’on a donné à un ensemble de symptômes, soit ce qui est observable extérieurement et ressenti extérieurement.

Le nombre de symptômes est sensiblement le même qu’au temps d’Hippocrate ! Nous avons un nombre limité d’organes, nous avons un nombre encore plus limité d’émonctoires, il ne peut donc pas y avoir une infinité de symptômes. Car, les symptômes sont bien des réactions d’organes face à l’intoxication de leurs tissus. Et ces réactions sont naturellement des tentatives de détoxication, ce qui est vraiment la guérison. Les symptômes ne devraient rien avoir de négatif.

Mais à notre époque, les associations de symptômes ont augmenté, ainsi que leur intensité et leur durée.

Lorsqu’un médecin n’est pas assez intelligent et confiant d’inventer un nouveau nom de maladie, et l’imposer à ses confrères internationaux, il invente tout simplement un syndrome. J’ai cessé le décompte à 350 syndromes !

Et la Médecine a réussi à faire croire qu’un syndrome était une maladie et se traitait pareillement par l’administration de chimique.

Les noms de maladie ont été inventés tout simplement pour faciliter l’équation commerciale :

1 Maladie => 1 Remède

La vérité est qu’il est énormément plus payant d’instituer celle-ci :

1 Maladie => Des Remèdes

Si un médicament n’est pas efficace ou produit des effets négatifs, on le remplace tout simplement par un équivalent pour le même malaise. Et cela peut continuer longtemps, car tous les médecins prescrivent dans la plus grande ignorance du procédé biochimique des produits chimiques.

Aux temps anciens, c’est la mère ou la grand-mère qui allait cueillir les herbes médicinales et qui fabriquait le remède selon le besoin. Maintenant, la majorité des médicaments attendent sur une tablette... ils sont fabriqués dans l’espoir que les gens soient malades.

Dans tous les états maladifs, le corps cherche à expulser quelque chose vers l’extérieur ou le corps est freiné, bloqué dans son bon fonctionnement interne par quelque chose. Et les symptômes sont les diverses actions organiques pour tenter de déloger, de faire circuler et d’évacuer ce quelque chose qui intoxique. Le symptôme est donc l’effet ressenti du mouvement des substances étrangères dans leur processus d’élimination naturelle (principe constant d’homéostasie). Car, tous les organismes vivants travaillent constamment pour maintenir ou retrouver l’état de santé. Plus l’intoxication est grande, plus il y a eu erreurs aux Entrées de l’organisme, plus douloureux est le déplacement des trop nombreux déchets alimentaires et organiques. Mais, nommer ce processus ne sert strictement à rien, il faut simplement une Détoxication.

Les réactions physiologiques les plus communes sont la fièvre, la transpiration, la rougeur, la fatigue, le mal de tête, la démangeaison, la douleur, l’éruption, l’inflammation, l’écoulement nasal, le vomissement, la diarrhée, la constipation, la crampe.

Nul besoin de nommer leurs associations, car il suffit d’aider les organes à se libérer des toxines... et cela, généralement est gratuit !

Nommer les maladies n’allège ni leur poids, ni ne donne des solutions permanentes assurées. C’est jeter de la poudre aux yeux du peuple, c’est aveugler le bon consommateur productif, c’est emprisonner les gens dans l’ignorance et les asservir, c’est jouer au sorcier, c’est une pratique de charlatans.

Le pire est que le nom d’une maladie provoque immédiatement l’imagerie de sa finalité ou fatalité (si elle n’est pas traitée médicalement). Difficile alors de ne pas tomber dans le piège commercial du business de la douleur. Un seul diagnostic médical peut détruire totalement votre réalité, c’est la puissance de la Parole.

Les noms des maladies, c’est pour faire peur et forcer la consommation de produits chimiques et la dépendance à des docteurs.

La société moderne vivote, permettant l’opulence à un petit groupe d’individus que par l’établissement d’une culture de la peur.

L’exemple par excellence (qui devrait se reproduire très prochainement) est la mégacampagne publicitaire pour forcer la vaccination rapide de près d’un milliard d’humains contre le virus N1H1... vaccins non testés... la plupart étant des vieux stocks recyclés...

En Médecine, tout se joue sur LA PEUR... d’un développement futur... d’un nom de maladie !

L’état maladif ne peut survenir que dans un corps qui renferme
des substances qu’il ne peut ni ne pourra utiliser.

Inscrivez-vous à PeupleConscient,
faites connaître nos publications et profitez d'une occasion exceptionnelle d'être
prospère. (cliquez le lien pour lire l'introduction)

Merci, et bonne lecture!




des textes inspirants gratuits sur l'actualité et sur tous les domaines de votre vie.

Supportez le site de
PeupleConscient
abonnez-vous au eZine
et instruisez-vous
.



cliquez pour consulter
les Sommaires et
des extraits des numéros parus