- PEUPLE CONSCIENT HÉBERGE PLUSIEURS SITES INTERNET INTER-RELIÉS -

Ce sont les personnes conscientes, pacifiques, écologiques, qui ont le plus besoin d'argent...

Faites connaître ce site et soyez rémunéré$$$

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


VIVRE CONSCIEMMENT

Ce texte fut publié dans le eZine PeupleConnscient #004


Les textes de PeupleConscient peuvent être utilisés librement avec ou sans référence. Mais, si vous n'affichez pas la référence, vous perdrez des occasions de vous enrichir... Inscrivez-vous à PeupleConscient,
recevez un code d'identification...
informez-en tous vos lecteurs, vos visiteurs...
et recevez des ristournes.
ÉTAT DE SANTÉ / MALAISES

Les gens attendent d’être malades avant de prendre soin de leur organisme. Tout cela est à cause de la Médecine qui a réussi à nous faire avaler, en plus de leurs poisons chimiques, que les petits maux de tous les jours sont normaux (parce que ça leur rapporte des fortunes). Les gens se disent en santé, mais souffrent régulièrement de maux de tête, de rots acides, de maux de dos, de maux de dents, de rhumes, de fièvre, de fatigue… ils portent des lunettes, ils font de l’embonpoint… Jamais ils ne s’arrêtent de consommer pour s’interroger :

« Suis-je sain et en santé ? ».

Ce que vous ne réalisez pas, c’est qu’à chacun des petits malaises, c’est votre organisme qui vous avertit que votre état maladif empire un peu plus. C’est imperceptible, mais chaque jour vous accumulez toujours un peu plus de substances étrangères en vous.

Plus vous attendez pour détoxiquer votre organisme, plus l’état maladif s’aggrave… plus la « maladie » sera sévère et menaçante.

L’état maladif débute généralement son expression par la fatigue. C’est normal puisque plus il y a de déchets déposés dans l’organisme, plus il y a gaspillage d’Énergie (par les frictions et les agressions biologiques qu’ils provoquent). Les substances étrangères nuisent de trois manières :

- elles empêchent les nutriments d’accéder aux membranes cellulaires (et souvent les contaminent);

- elles ralentissent le déplacement des déchets métaboliques (matières désassimilées et toxines ingérées) vers les voies d’évacuation;

- en quantité suffisante dans un endroit, elles produisent une inflammation (toujours par frictions)… elles y attirent des bactéries pour les simplifier pour favoriser leurs déplacements (processus de fermentation).

Dans tous ces cas, la vitalité du corps est réduite, car il doit lutter contre ces agressions, et se forcer pour déplacer toutes ces matières inutiles (qui deviennent de plus en plus toxiques).


Suis-Je Sain ou Malade ? (Louis Kuhne, 1894)

Voici quelques extraits de la publication de cet éminent chercheur.

• L’homme sain a un organisme qui fonctionne d’une façon parfaite sans qu’il ressente ni douleur ni le moindre malaise. On peut donc dire que toute maladie entraîne la souffrance du corps entier et que tout le corps est sain si chaque organe accomplit sa tâche de façon parfaite.

• Tous les organes du corps fonctionnent presque complètement d’une manière inconsciente sans l’intervention de notre volonté. Si nous percevons leur fonctionnement, ils sont malades.

• Les organes essentiels de la santé contribuent à la structure et à l’alimentation du corps; ce sont les organes de la respiration et de la digestion qui sont précisément les plus exposés à subir des altérations et mes observations sur le mauvais fonctionnement de ces organes prouvent que les maladies internes proviennent d’abord de l’appareil digestif.

• Tous les aliments non naturels qui pénètrent dans l’organisme sont considérés par le corps comme des ennemis et il essaie de s’en débarrasser le plus tôt possible soit par des vomissements, soit par des diarrhées, soit d’une autre manière. En tout cas, s’ils ne sont pas expulsés de façon violente, ils sortent de l’estomac insuffisamment digérés, entraînant prématurément avec eux les aliments reconstituants.

Il entre donc dans les intestins des aliments nuisibles ou imparfaitement élaborés dont la digestion n’a pu s’effectuer complètement. Pécher une seule fois contre les lois de la Nature n’aurait pas de conséquences graves, mais ce péché se répète malheureusement très souvent parfois même quotidiennement.

L’organisme ne fonctionnant plus normalement, il se forme des dépôts de substances étrangères; une partie d’entre elles se fixe rapidement dans le bas-ventre, près des sorties naturelles. De nouveaux arrivages augmentent le volume de ces dépôts et bientôt il se produit une fermentation intérieure qui peut engendrer des décompositions.

Si ces matières nocives ne sont pas éliminées, elles se fixent aussi bien en haut qu’en bas, pénètrent peu à peu dans tous les organes et s’y déposent. Du tronc, elles montent vers la tête et les bras jusqu’à ce qu’elles ne trouvent plus de sortie.

Il est vrai que les organes du corps font tout leur possible pour les mettre dehors, mais ils n’y parviennent que partiellement. Ils provoquent de fortes transpirations, des éruptions, etc., qui apparaissent toujours aux points extrêmes; la transpiration des pieds, symptôme de la maladie, qu’on juge d’une manière si différente, est un effort de l’organisme en vue de se débarrasser de ses toxines et la suppression de la transpiration ne fait qu’aggraver la maladie.

Inscrivez-vous à PeupleConscient,
faites connaître nos publications et profitez d'une occasion exceptionnelle d'être
prospère. (cliquez le lien pour lire l'introduction)

Merci, et bonne lecture!




des textes inspirants gratuits sur l'actualité et sur tous les domaines de votre vie.

Supportez le site de
PeupleConscient
abonnez-vous au eZine
et instruisez-vous
.



cliquez pour consulter
les Sommaires et
des extraits des numéros parus