- PEUPLE CONSCIENT HÉBERGE PLUSIEURS SITES INTERNET INTER-RELIÉS -

Ce sont les personnes conscientes, pacifiques, écologiques, qui ont le plus besoin d'argent...

Faites connaître ce site et soyez rémunéré$$$

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Ce texte est extrait du eBook L'Alimentation Naturelle Idéale
selon la Néo-Naturo-Thérapie

disponible Août 2017
10€
Commandez
tout de suite

publications@edenum.com


Les textes de PeupleConscient peuvent être utilisés librement avec ou sans référence. Mais, si vous n'affichez pas la référence, vous perdrez des occasions de vous enrichir... Inscrivez-vous à PeupleConscient,
recevez un code d'identification...
informez-en tous vos lecteurs, vos visiteurs...
et recevez des ristournes.
ALIMENTATION NATURELLE IDÉALE

Le Végétarisme

Il y a plusieurs raisons énoncées sur le fait que nous devrions tous avoir une diète végétarienne, et il y a encore plus de raisons de la nécessité de manger de la viande. Alors, comment savoir la Vérité ? C’est pourtant très simple.

Une cellule végétale peut être transformée par un organisme vivant pour refaire de la substance vivante (producteur primaire). Lorsqu’un fruit se détache, ou qu’une plante meurt, il y a un lent processus du retrait de la Vie.

Une cellule dans un animal a déjà accompli le stade de vivant, elle ne peut plus se transformer (elle peut seulement se diviser). Après la cessation de la vie qui animait la cellule, elle ne peut que retourner aux éléments inorganiques dont elle provient. Lorsqu’un animal meurt, toutes ses cellules entreprennent un processus de décomposition. Le sang, en particulier, se détériore rapidement et les fibres musculaires sont gorgées de sang. S’il n’y avait pas eu le sel et la réfrigération, jamais il n’aurait pu avoir de commerce de viandes. Les cellules animales sont incapables de contribuer au renouvellement cellulaire des êtres humains. La preuve est qu’une diète exclusivement carnivore n’est pas viable pour l’humain.


Les végétaux

La majorité des végétaux qui sont cultivés et vendus actuellement sont des créations humaines. Trouvez-moi à l’état sauvage des plants de : chou, chou-fleur, chou brocoli, salade romaine, salace iceberg, carotte nantaise, oignon, betterave rouge...

Les végétaux sont donc des compromis créés par l’Homme pour lui permettre de vivre dans des régions tempérées. Et les nouvelles créations sont encore plus éloignées de la Nature : leur culture dépend exclusivement de mutations génétiques ou de produits chimiques.

Ce n’est pas que les légumes sont nocifs pour la santé (il y en a qui le sont, comme il y a des fruits, des champignons, des feuilles...), mais ils sont plus difficiles à digérer que les fruits.

Les légumes renferment les mêmes éléments chimiques, les mêmes acides aminés, les mêmes vitamines, la même Énergie vitale que les fruits et que nous. Seulement, ces composantes indispensables sont plus difficilement assimilables, ils requièrent un plus grand pouvoir digestif, par conséquent une plus grande quantité d’Énergie vitale. Il faut toujours considérer la quantité d’Énergie vitale fournie par rapport à la quantité d’Énergie vitale requise. C’est pure logique. En économie, l’on ne vend pas un produit plus cher qu’il a coûté à produire et à commercialiser (à moins d’être dans le trouble).

Les plus grands penseurs ont vanté les bienfaits d’une alimentation végétarienne. Cela remonte à l’ancienne Égypte, à la Grèce antique : Hermès Trismégiste, Pythagore, Pline l’Ancien... jusqu’à récemment Albert Einstein ! Ce dernier a affirmé : « Selon mon point de vue, le mode de vie végétarien, par ses effets physiques sur le tempérament humain, pourrait influencer, d’une manière extrêmement bénéfique, le sort de l’humanité.»

Parmi les personnalités célèbres végétariennes, il y a entre autres : Léonard de Vinci, Lord Byron, Benjamin Franklin, Thomas Edison, Leo Tolstoy, Albert Einstein, Ganghi, Paul McCartney, Shania Twain, Brigitte Bardot.

La nourriture sur cette planète
devrait être abondante pour tous,
mais mieux encore, gratuite pour tous.
C’est le Principe même de la Vie sur Terre.

À l’exception des êtres humains,
TOUS LES ÊTRES VIVANTS S’ALIMENTENT GRATUITEMENT DE LA NATURE !!!

Il suffirait de planter des millions d’arbres et arbustes fruitiers selon les régions.

Il suffirait de produire des millions de lieux de culture populaire (où chacun y travaille selon ses disponibilités). Je suis attristé de voir tous ces espaces que l’on a dénaturés pour faire des parcs, toutes ces bandes de terre gaspillées le long des autoroutes... Pourquoi ne pas y planter des arbres fruitiers, pourquoi ne pas développer des jardins communautaires partout où c’est possible... Proposez donc ces projets à ce cher Bill Gates... le king actionnaire de l’industrie pharmaceutique (dont les vaccins pour réduire les populations africaines). Vous n’aurez pas plus de succès avec les Rockefeller et les Rothschild pour ne nommer que ceux-ci richissimes à l’extrême.

La planète pourrait rapidement se transformer en un vaste verger.

Le régime végétarien permettrait de rendre à la Nature l’équilibre que l’Humain lui a retiré depuis la révolution industrielle. L’élimination des animaux d’élevage serait de la plus grande utilité pour rétablir l’écosystème (tant au niveau physique que métaphysique). Ce sont les végétaux, les arbres en particulier, qui servent à recycler le CO2. Si sa concentration se détraque, c’est en partie à cause de la déforestation mondiale. Plantons tout simplement plus d’arbres, surtout des arbres fruitiers...

La santé de tous serait grandement améliorée. Des sommes colossales d’argent gaspillées dans les régimes de maladies seraient économisées.

Le moindrement que vous vivez près des tropiques, un petit lopin de terre, de l’eau propre, un peu de travail... et vous pouvez aisément et rapidement devenir totalement autarcique.

C’est un droit inné pour chaque citoyen de notre planète d’avoir le droit absolu d’utiliser une parcelle de terre pour y cultiver lui-même ou en groupe sa propre nourriture (exempte de poisons chimiques). Sur une superficie de 5 terrains de football, on peut alimenter 100 personnes végétariennes (et seulement 2 carnivores) !!!

Oui plusieurs végétaux sont mangeables, même sans détruire la plante (cueillir que les feuilles à consommer). Mais les végétaux sont principalement constitué de cellulose, qui elle n’est pas digérable par l’organisme humain. Tous les animaux destinés à manger de l’herbe, on un gésier, les ruminants. Si vous vous trouvez sur une île tropicale où vous êtes entourés de fruits, il est fort probable que vous ne soyez pas du tout attirés à manger des feuilles.

Le but de chaque individu de chaque espèce est de perpétuer la race. En ce qui concerne les plantes, cela signifie produire des graines. En coupant une laitue, vous la tuer et vous lui retirer le but de sa croissance. Ce n’est pas un péché capital ou une faute vénielle, mais c’est tout de même une « turbulence » dans l’Univers. On dit bien que lorsqu’on jette une roche à l’eau, tout l’Univers le ressent !

En cueillant le fruit, vous récoltez un aliment qui était sur le point de « mourir », car c’est par sa mort à maturité qu’il est en mesure de perpétuer son espèce, soit en déposant ses graines sur le sol. Lorsque vous consommez le fruit, soit que vous crachiez les graines ou bien elles seront retournées à la terre dans vos selles. Manger des fruits n’affecte en rien le processus de la Nature.

Oui, vous pensez certainement que c’est radical, que l’être humain n’est pas vraiment un frugivore. Et pourquoi pas ? Nous avons déjà vu l’attirance naturelle de tous envers les fruits.

On dit qu’on ne peut pas vivre sur une longue période en mangeant exclusivement des fruits (& légumes). Cela est vraiment pour la très grande majorité des gens, et en voici les raisons (dont nous avons déjà cité) :

1- les gens sont si intoxiqués, que leur système digestif n’est pas en mesure de puiser les nutriments des fruits.
2- les gens mangent généralement les fruits très mûrs, ce qui est très indigeste, car ils fermentent facilement. Toute fermentation excessive perturbe la digestion pendant plusieurs heures, voire jours.
3- les gens sont sédentaires. Le manque d’activité physique et les faibles respirations (souvent d’air pollué) réduisent également le pouvoir digestif.
4- les gens n’ont pas accès à l’année longue à des fruits fraîchement cueillis.
5- les fruits achetés au magasin sont dévitalisés : par les engrais chimiques, les arrosages chimiques, les traitements divers contre les insectes et moisissures, par le transport, l’entreposage et la réfrigération.

Non, nous n’avons pas besoin de viandes, de produits laitiers, ni d’oeufs.

D’ailleurs, tous les produits associés à ces trois catégories sont TOUS commercialisés parce qu’ils utilisent du chlorure de sodium (sel de table) qui est un puissant poison anti-vie.


le végétalisme

Le végétalien est un végétarien qui a tout simplement retiré les oeufs de poule et le lait de vache de son alimentation. La base du végétalisme est donc d’exclure tous les produits animaux, aussi bien issus d’animaux morts que d’animaux vivants. En fait, le végétalien respecte totalement la Loi Universelle de l’Alimentation (sauf s’il utilise exagérément la cuisson, le mélangeur & l’extracteur...). Sauf que généralement les végétaliens consomment des huiles, des levures, des lactofermentations... et ils consomment également des minéraux.

Malheureusement, un grand nombre de végétaliens motivent leur rejet de toute alimentation d’origine animale par le refus de tuer, de faire tuer ou de faire souffrir des animaux. Il n’est toujours pas question de détoxiquer l’organisme des accumulations toxiques passées.

D’autres adoptent ce régime pour des raisons de diététique ou de santé, mais ils se basent sur le négatif, sur leurs inquiétudes suscitées par l’apport excessif de graisses qui favorisent notamment les maladies cardio-vasculaires. Comme nous l’avons vu, comment manger est beaucoup plus important.

de carnivore à végétarien

Le choix végétarien est l’attitude la plus sincère, la plus logique, la plus rationnelle, la plus compatible avec le choix de combattre le monde industrialisé destructeur (de la santé individuelle et planétaire). Mais, ceux et celles qui abandonnent les viandes peuvent avoir plusieurs mécomptes.

Plusieurs personnes renoncent assez vite au végétarisme strictement par ignorance ou manque de nouvelles règles alimentaires naturelles. L’on ne remplace pas tout simplement la viande par des légumineuses encrassantes, ou des oeufs malsains, des céréales engluantes, ni en se gavant de produits laitiers (surtout de fromages).

Peu importe la nouvelle diète sélectionnée, elle ne pourra révéler ses bienfaits que si l’on a détoxiqué son organisme de la majorité des substances cadavériques qu’il a accumulées durant plusieurs années. Et cela est CAPITAL à comprendre. La complexité des molécules des protéines animales ne peut que générer des substances de désassimilation toxiques, car difficiles à éliminer. La toxicité vient du fait que ces molécules complexes requièrent un travail intense d’un grand nombre de bactéries et ce sont elles qui emmerdent notre intérieur.

Tout le monde a en horreur de voir ou de sentir de la viande avariée, pourtant, la majorité des humains subissent cette putréfaction protéinique dans leurs intestins.

Pour cesser d’être un carnivore, il faut éliminer en premier les dépôts anciens de protéines animales. Lire le Codex Purgare.


La valeur spirituelle du végétarisme

L’animal traqué, l’animal abattu sauvagement réagit physiologiquement. Vous en faites de même face à un danger : votre organisme produit une forte quantité de substances qui se dirige instantanément dans votre flot sanguin. Les humains carnivores mangent principalement les muscles des animaux abattus, muscles gorgés de sang. Ce n’est pas seulement une question de régime alimentaire. C’est une question de rythme vibratoire, de vibrations. Les viandes vibrent la mort. Les fruits vibrent la vie. Le choix me paraît simple et évident. Alors, pourquoi si peu de gens abandonnent le carnivorisme ? Parce que peu de gens veulent vraiment vivre ! Peu respectent la Vie. Peu veulent vraiment vivre libres ! Peu pensent mériter vivre en santé parfaite ! Parce que chez la plupart des gens, la pulsion inconsciente de la mort est plus importante que la pulsion de vie ! La mort nous a été enseignée inévitable et la douleur pénible...

Mais, pourquoi souffrir autant... entourés de tant de beautés terrestres ?
Il faut redécouvrir, croire à nouveau dans une dimension surhumaine. Pour cela, il faut conscientiser que nous sommes UN avec nos congénères, avec toutes les autres espèces vivantes. La dimension humaine se résume en deux tendances : le pouvoir et le plaisir.

Le pouvoir inclut bien entendu le profit financier (qui donne du pouvoir, ou le nourrit). Le plaisir inclut bien entendu la consommation des valeurs marchandes. Les motivations personnelles provoquent les déterminations sociales, économiques et politiques. Actuellement, seul un petit groupe d’humains profitent du pouvoir et des plaisirs. Plus de 95% de la population est esclave des profiteurs... qui pensez-vous possèdent vraiment le gros bout du bâton ? Ce ne sont pas les forces policières et militaires, peu importe leurs armements qui ne sont que des jouets pour grands bébés frustrés en manque d’amour. Pour une manifestation d’un million de personnes, on mobilise moins de 10,000 policiers... Mais, il y a un truc dans l’affaire... On place les forces de l’ordre bien en vue des médias judicieusement positionnés. Ainsi, la « bonne nouvelle » peut être propagée à la grandeur de la planète... « Nous avons le contrôle ! ».

Le choix du végétarisme par seulement 10% de la population mondiale produirait un enchaînement déterministe implacable. C’est un déterminisme inéluctable, absolu, biologique, sociologique, géographique, culturel, technologique ... génétique qui s’en suivrait.

Les conséquences néfastes de l’élevage d’animaux de boucherie dépendent de tout le cycle de production : leur alimentation saturée de produits chimiques (cultures requises aussi basées sur des produits chimiques) et les moyens de transport polluants utilisés, sans compter l’énorme gaspillage énergétique pour préparer les viandes. Un rapport des Nations Unies a révélé que l’élevage planétaire émet 18 % des gaz à effet de serre d’origine humaine, et ce total est supérieur à celui concernant les transports utilisés par les êtres humains. En France, la consommation de viandes s’est multipliée par 4 depuis sept décennies.

Pour que la planète change, pour que l’écosystème se rétablisse, l’humanité doit modifier rapidement et radicalement ses habitudes alimentaires. En ce jour même, en cet instant même, vous êtes en mesure, capable de faire un choix radical et vous en tenir.

Gardez toujours la vision que votre action aura des répercussions au niveau planétaire. Vous ne serez pas seuls, vous serez peut-être une goutte, mais qui formera rapidement une rivière, un fleuve, un océan... qui alimenteront des paradis terrestres.

Le mode de vie non végétarien influence radicalement et de manière extrêmement destructive le sort de l’humanité. Une société entièrement nouvelle se dégagera du chaos lorsque le choix fondamental de l’alimentation sera le comportement végétarien.

Inscrivez-vous à PeupleConscient,
faites connaître nos publications et profitez d'une occasion exceptionnelle d'être
prospère. (cliquez le lien pour lire l'introduction)

Merci, et bonne lecture!




des textes inspirants gratuits sur l'actualité et sur tous les domaines de votre vie.

Supportez le site de
PeupleConscient
abonnez-vous au eZine
et instruisez-vous
.



cliquez pour consulter
les Sommaires et
des extraits des numéros parus