- PEUPLE CONSCIENT HÉBERGE PLUSIEURS SITES INTERNET INTER-RELIÉS -

Ce sont les personnes conscientes, pacifiques, écologiques, qui ont le plus besoin d'argent...

Faites connaître ce site et soyez rémunéré$$$

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Ce texte est extrait du eBook L'Alimentation Naturelle Idéale
selon la Néo-Naturo-Thérapie

disponible Août 2017
10€
Commandez
tout de suite

publications@edenum.com


Les textes de PeupleConscient peuvent être utilisés librement avec ou sans référence. Mais, si vous n'affichez pas la référence, vous perdrez des occasions de vous enrichir... Inscrivez-vous à PeupleConscient,
recevez un code d'identification...
informez-en tous vos lecteurs, vos visiteurs...
et recevez des ristournes.
ALIMENTATION NATURELLE IDÉALE

Mise en garde

Aux officiels
À tous les nutritionnistes, médecins, pharmaciens et politiciens (influents ou non, diplômés ou non, gradés ou non) qui voudraient m’accuser de quoi que ce soit, je serai très facilement capable de prouver publiquement que vous n’êtes absolument pas en santé, que vous êtes tous intoxiqués, et que vous consommez tous régulièrement des poisons pharmaceutiques. Et surtout, prouver qu’aucun de vous ne connaissez les vraies réactions cellulaires face à ces produits synthétiques. Les êtres humains ont vécu durant 99,99% de leur évolution sans Médecine ! Nous sommes des êtres naturels créés pour que la Nature soit en mesure de satisfaire tous nos besoins.

Moi, cela fait plus de quarante ans que je n’ai pas consulté un médecin !

Durant ces décennies, je n’ai connu ni rhume ni migraine...
Alors, gardez vos sottises pour promouvoir tout ce qui nourrit l’industrie de la souffrance. Ou débutez à vous repentir de vos erreurs blessantes et même meurtrières.

Vous serez tous condamnés un jour ou l’autre par la Médecine et Jugés à votre mort.

À ceux et celles qui ont investi dans cette publication
Les lectrices et les lecteurs de ce document vivent en majorité dans un milieu urbain, dans des régions septentrionales. Je ne suis pas né hier, et comme on dit, j’en ai vu d’autres. Alors, je ne vais pas perdre mon temps, ni vous arnaquer à produire un beau document qui va tenter de vous rendre moins « malades » dans votre réalité malsaine. L’humanité s’enlise dans un extrême alimentaire négatif, je vous propose l’extrême positif. À chacun de vous est la responsabilité de trouver l’équilibre... Mais sachez que seul l’extrême que je propose pourra vous épargner toutes les douleurs physiques... Et possiblement beaucoup plus !

Le « paradis terrestre » existe et il se situe entre les tropiques (plus ou moins 20° Nord – 20° Sud). Au-delà de cela, ne cherchez pas vainement, vous ne pouvez pas vivre en santé parfaite, car vous ne pouvez pas produire votre propre bouffe durant toute l’année; et votre organisme ne peut pas être continuellement stimulé directement par les Éléments de la Vie (Nature), et nourri d’aliments organiques vitalisées.

Vous êtes dépendants de commerçants profitant de l’action des produits chimiques pour préserver au maximum leurs investissements et utilisant des moyens de transport. Les aliments organiques qui parviennent à vos chers magasins (épiceries, fruiteries, grandes surfaces) sont dévitalisés et fortement contaminés par une multitude de produits chimiques. Plusieurs sont même à présent paraffinés et polis... pour les rendre attirants et leur donner un semblant de vitalité... comme des cadavres après embaumement... Ils ne sont riches en vitamines et minéraux que sur papier, que dans les tableurs d’analyses de laborantins qui ont fait un jour une analyse d’un produit similaire. Dans tous les produits transformés, plusieurs enzymes sont désactivés et des milliards de bactéries s’ajoutent tout au long des manipulations, des transports et des entreposages (c’est pour cela que la réfrigération est si importante).

Alors, si vous vous entêtez à demeurer jusqu’à la fin de vos jours dans un climat nordique, esclaves d’un système économique sur le point de s’effondrer, je vous conseille de poursuivre la lecture de ce document en imaginant lire un roman. Plusieurs concepts alimentaires et biologiques expliqués ici risquent de vous agresser dans votre prison de malaises avec cette succession interminable de prescriptions médicales. La croyance populaire en la Médecine est immense. Pourtant, ce n’est qu’une clique d’individus avides qui ont imposé depuis plusieurs siècles un faux savoir, une fausse science.

Dans le domaine de l’Alimentation, mieux vaut ne pas savoir que de savoir. Sinon, après avoir lu des connaissances logiques (basées sur des Lois naturelles), et en persistant à ne pas les respecter, la culpabilité devient si grande que vous serez encore plus malades. C’est le mental qui a le dernier mot sur l’action que produira tel repas et la culpabilité que nous nourrissons produit d’énormes dégats organiques.

Bien entendu, il y aura toujours la possibilité d’utiliser dans votre réalité, peu importe laquelle, des parcelles de l’« Absolu alimentaire » que je vous présente. Mais, le temps s’accélère et nos décisions/actions doivent le faire aussi. Lorsqu’on a fait un choix logique, il faut se diriger au but le plus rapidement possible, car les douleurs sont toujours ressenties dans les transitions.

Si vous avez été attirés par cette publication, c’est bien parce que vous savez qu’un changement s’impose dans votre hygiène de vie.

Je m’adresse aux personnes qui ont soif de liberté, et cela, à tous les niveaux. Mais, en tout premier, j’écris pour ceux et celles ayant la volonté d’être libres de souffrances, et voulant éliminer la douleur de leur réalité (présente et future). Nous avons été créés pour vivre dans un paradis terrestre et non empilés dans des « nécropoles » se vantant d’être de grandes métropoles. L’économie mondiale nous aveugle, nous intoxique, exploite nos malaises, nous emprisonne, nous illusionne.

Si vous acceptez de continuer de vivre dans une société maladive, au moins n’emmerdez plus le monde en vous lamentant constamment de vos malaises. Car en réalité, c’est cela que vous faites : vous propagez les « merdes » que vous avez laissé s’accumuler en vous. Souffrez, mais en silence, n’ouvrez la bouche que pour continuer à gober le dernier aliment publicisé à grands frais, puis le médicament pour pallier au tort généré par ledit aliment industrialisé.

Ce langage peut sembler vulgaire, mais la majorité des gens le sont eux-mêmes pour avoir porter à leur bouche des aliments qu’ils n’auraient pas dû et surtout, qu’ils savaient néfastes.

L’Aliment devrait être divin, une offrande de la Vie : il est sacré. L’aliment devrait soutenir la Vie, car c’est le Principe même de la Nature. Tous les êtres vivants sur cette planète sont gratuitement nourris par la généreuse Nature... à l’exception des êtres humains !!!

C’est par l’alimentation que l’être humain est un esclave social et c’est en prenant le contrôle sur celle-ci qu’il peut se libérer vraiment. Je sais que la majorité d’entre-vous cesseraient leur travail professionnel s’ils étaient assurés quotidiennement d’être correctement nourris.

Oui, nous avons tous le choix. On peut vivre très facilement et confortablement dans un pays tropical pour 500 euros par mois (logement, bouffe, eau, électricité, téléphone, internet) ! N’importe qui peut de ses mains produire des objets pour matérialiser au moins cette somme !

Cessez de vous leurrer, de bluffer votre petit bonheur (toujours éphémère jusqu’à la prochaine excitation sensorielle)... arrêtez de vous lamenter de vos petits malaises tout en accusant Pierre-Jean-Jacques. Cessez d’accuser et de condamner. Vous êtes les seuls responsables d’encourager et d’enrichir le processus de la mondialisation. Vous pouvez déploguer (débrancher) quand vous voulez et retrouver un certain niveau de naturel et de liberté de vie. Il faut toujours chercher à se rapprocher un peu plus de la Nature (et pas seulement durant les vacances).

La machine (l’industrie) de la maladie est bien rodée. Elle s’est infiltrée dans tous les niveaux de la société pour publiciser de la fausse information. Les pires outils sont les magazines scientifiques, les manuels scolaires et les guides alimentaires.

Le rôle des diététiciens est à présent de chercher à rendre les aliments industriels un peu moins nocifs (mais, ils n’ont aucunement le droit de les interdire... sous peine d’amendes). Mangez moins de ceci, réduisez vos portions, remplacez ceci par cela... On vise simplement des compromis pour ne pas inciter le bon consommateur à arrêter ou à ralentir de surconsommer. Et non, tout ce que l’on a approuvé à la vente n’est pas bon pour notre Santé, même avec modération. Toutes les approbations des aliments industriels ne le sont que sur une base commerciale. Il faut en premier réaliser que tout ce qui est publicisé ne l’est pas en fonction de soutenir ou de récupérer votre santé.

Ce sont ces compromis diététiques que l’on retrouve dans tous les systèmes de nutrition (régimes alimentaires) qui allongent la période de transition (détoxication) et amplifient les douleurs. Moins l’on triche du régime naturel, moins dramatiques seront les effets de la purification de l’organisme.

Il ne faut pas baser ses convictions sur les dires, sur des références (surtout d’auteurs diplômés–signifiant dressés par les Dirigeants), sur des données dites scientifiques, mais sur les principes métaphysiques (universels) de la Nature... que chacun doit expérimenter par lui-même pour prononcer son jugement personnel. L’application radicale des règles de l’Alimentation Naturelle Idéale doit être perçue comme une expérience personnelle scientifique de vie. Vous n’avez pas besoin d’aucun diplôme pour être scientifique, il suffit de faire des expériences, de noter les réactions de votre corps, de faire des déductions logiques et de respecter les règles qui s’établissent d’elles-mêmes. Lorsque vous visitez un nouveau pays, si un nouvel aliment ou un breuvage vous cause des coliques, vous ne persisterez certainement pas à le consommer. Pourtant, c’est ce que présentement vous faites tous les jours ! Je vous propose simplement de consacrer un mois lunaire à prendre soin de votre corps, à l’écouter, à reconnaître ses vrais besoins alimentaires... ou mieux, durant une saison (trois mois).

Vous le savez très bien, vous devez changer certaines de vos habitudes de vie. C’est pour cette raison que vous lisez cette publication. Vous savez que vous ne pouvez pas améliorer votre état en continuant de consommer ce qui vous a rendu malade. Mais en tout premier, il vous faut trouver une motivation à changer... surtout une motivation pour abandonner l’intoxication industrielle. Ah ! cette volonté !

Il est assuré que vous verrez rapidement une différence si vous ne trichez plus. De toute façon, vous regrettez toujours les petites et grandes tricheries (à cause entre autre de la culpabilité qui en découle). Car, nous le savons tous que nous ne nous alimentons pas correctement. Mais, suivre un régime alimentaire strict est difficile que parce que l’organisme est trop intoxiqué. Peu importe les nouveaux aliments vivants consommés, l’organisme intoxiqué ne peut pas les assimiler correctement... il s’ensuit même des désagréments physiques (1) qui sont mal interprétés... l’on panique, l’on se dit plus malade qu’avant... et c’est l’abandon du régime (il y a toujours au moins une raison pour justifier son abandon, mais très souvent l’on en trouve plusieurs). Au prochain petit malaise, on cherche un autre régime alimentaire à la mode à essayer...

Changer ses habitudes alimentaires peut apeurer plusieurs personnes. Il n’y a rien à craindre, votre vie ne sera pas plus ennuyante, ni plus douloureuse. Est-ce notre peur de vivre en Santé qui nous force à nous intoxiquer tous les jours ou est-ce notre pulsion inconsciente de mort ?

Pourquoi est-il plus facile de choisir de s’intoxiquer que de se détoxiquer ?

Je vous conseille fortement la lecture du Codex Morbus… pour avoir la Volonté de changer, de s'améliorer, il faut connaître nos erreurs. (long extrait gratuit)

Cette publication concerne le CHANGEMENT ALIMENTAIRE, mais, je suis assuré que vous serez tous étonnés de mon approche. Le plus difficile pour moi fut de décider ce qui pourrait satisfaire nutritionnellement le plus grand nombre d’êtres humains, peu importe leur réalité actuelle et leurs aspirations.

Plus vous décidez jeune de changer vos habitudes alimentaires, plus facile ce sera. Et plus vous attendez, plus il sera difficile (et douloureux) de le faire.

Le plus difficile pour les gens n’est pas de changer leurs habitudes, c’est de renier leurs anciennes qui étaient néfastes. C’est encore plus ardu pour les mères qui se sont intoxiquées, mais qui ont également intoxiqué tous les membres de leur familles par leur ignorance et leur programmation médiatique.

1) Il faut bien réaliser qu’un jour ou l’autre, les toxines alimentaires accumulées devront être éliminées. Si elles se sont déposées imperceptiblement un tout petit peu tous les jours, leur mouvement inverse incité lors des cures de détoxication est ressenti douloureusement... mais, ces douleurs confirment un processus de guérison en cours et non une certaine maladie.

Inscrivez-vous à PeupleConscient,
faites connaître nos publications et profitez d'une occasion exceptionnelle d'être
prospère. (cliquez le lien pour lire l'introduction)

Merci, et bonne lecture!




des textes inspirants gratuits sur l'actualité et sur tous les domaines de votre vie.

Supportez le site de
PeupleConscient
abonnez-vous au eZine
et instruisez-vous
.



cliquez pour consulter
les Sommaires et
des extraits des numéros parus