- PEUPLE CONSCIENT HÉBERGE PLUSIEURS SITES INTERNET INTER-RELIÉS -

Ce sont les personnes conscientes, pacifiques, écologiques, qui ont le plus besoin d'argent...

Faites connaître ce site et soyez rémunéré$$$

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Ce texte est extrait du eBook L'Alimentation Naturelle Idéale
selon la Néo-Naturo-Thérapie

disponible Août 2017
10€
Commandez
tout de suite

publications@edenum.com


Les textes de PeupleConscient peuvent être utilisés librement avec ou sans référence. Mais, si vous n'affichez pas la référence, vous perdrez des occasions de vous enrichir... Inscrivez-vous à PeupleConscient,
recevez un code d'identification...
informez-en tous vos lecteurs, vos visiteurs...
et recevez des ristournes.

ALIMENTATION NATURELLE IDÉALE

Introduction

“Que ton alimentation soit ton médicament.”
– Hippocrate

S’il fallait débuter cette publication sur l’Alimentation idéale par une citation, c’est bien celle-ci la plus importante.

Oui, c’est par l’alimentation naturelle que nous préservons notre santé.

Oui, c’est par l’alimentation irrationnelle que nous détériorons notre santé.

Oui, c’est par l’alimentation raisonnée que l’on retrouve la santé.

Aucune guérison n’est possible sans rehausser le pouvoir digestif, et cela requiert en tout premier une détoxication. Car, toutes les composantes corporelles qui se voient forcées de subir la présence de molécules inutilisables ne peuvent fonctionner adéquatement.

Et notre fonctionnement organique est bidirectionnel :
- des organes servent à préparer et à déplacer les nutriments vers les cellules,
- d’autres servent à préparer et à déplacer les déchets vers les sorties (émonctoires).

Les êtres humains ont perdu cette simple perception primordiale de leur Être.

Il ne peut JAMAIS être question de santé si l’Alimentation naturelle idéale est méconnue ou négligée. Dès que notre alimentation est indigeste ou en surabondance, elle cause des troubles par la présence prolongée de déchets qu’elle génère.

Ce n’est pas parce que les êtres humains se disent civilisés, que cela signifie que tout ce que l’on fait ou produit soit bon. La majorité de nos pratiques concernant notre alimentation sont très récentes dans l’histoire de l’humanité. Tous les produits alimentaires ne sont commercialisés que dans un but strictement économique (et JAMAIS sanitaire).

Nous sommes loin d’être sages, regardez l’environnement. Nous sommes loin d’être en harmonie avec l’écosystème, regardez tous ces dépotoirs et toutes les catastrophes environnementales. Nous sommes très loin d’être en santé, regardez le nombre d’établissements hospitaliers et leur achalandage.

L’on dénonce, l’on manifeste, l’on pétitionne... mais, l’on perdure dans nos mauvaises habitudes de vie... jusqu’où irons-nous dans notre naïveté alimentaire ? Quand freinerons-nous l’auto-destruction engendrée par ces familles de banquiers ? Le changement n’a jamais été chose facile pour les humains, en particulier pour les Autorités. À chaque petit changement raisonné et logique proposé, l’on s’empresse de sortir une réplique négative. C’est la Loi de la Facilité et la Peur du Manque qui retardent l’acceptation et l’enseignement de Connaissances novatrices.

La Quête du Pouvoir est certes le plus grand vice de l’Humanité, elle a tapissé notre civilisation d’une infinité de plaies. Un peuple craintif (de l’invisible) et malade est énormément plus facile à manipuler. Il ne suffit ensuite que d’utiliser l’Éducation pour formater les citoyens, pour les programmer à accepter l’Inévitable. Mais, la maladie est évitable, et pour cela, il faut en premier réaliser que notre existence est « maladive » parce qu’elle est de plus en plus artificielle, nous perdons de plus en plus le contact Énergétique avec la Nature (et ses 4 Éléments).

Le but d’un livre sur l’alimentation est bien entendu la Santé. Ce que l’on mange peut être bénéfique pour la santé ou lui être préjudiciable. Tout le monde est en mesure de réaliser cela. Mais, à notre époque, aveuglés par le monopole médical et pharmaceutique, nous ne savons plus réellement ce qu’est la Santé. C’est à présent normal d’avoir un mal de tête une fois de temps en temps, ou un mal de ventre ou un mal de dents... ah ! et la fatigue de plus en plus chronique... La « science » médicale a nivelé les préjudices (quasi constants) causés par les repas indigestes et les aliments dévitalisés et chimiqués.

“Que dois-je manger pour être en santé” est la question la plus complexe et la plus controversée que tous les êtres humains se posent tous les jours. Durant longtemps, la réponse était tout simplement : « mange tout ce que tu es capable de manger », ce qui signifiait tout ce dont « tu es capable de trouver dans la Nature ». À présent, il suffit d’avoir de l’argent pour manger tout ce que l’on veut même en provenance de l’autre bout de la planète. Mais, demeure toujours l’interrogation : “quels aliments sont bons pour ma santé” ou plutôt “quoi manger pour ne pas être malade”. Et c’est là que c’est complexe et controversé, puisqu’il y a de plus en plus de théories que la science alimentaire ne cesse de publier, et il y a de plus en plus d’aliments industriels avec toutes sortes de pseudo-qualités pour la santé. La science alimentaire change régulièrement d’opinion face à des substances se basant toujours sur de nouvelles recherches. L’on établit tout simplement une nouvelle théorie sur des analyses et des interprétations de statistiques (comme pour déterminer si une diète faible en gras prévient vraiment les maladies coronariennes).

Cette (fausse) science médicale ne reconnaîtra jamais son ignorance puisque tout l’empire alimentaire est basé sur elle. L’on ne s’alimente plus logiquement, l’on s’alimente scientifiquement et l’on boude les offrandes nutritives de la Nature. Mais, aucune science de prend en considération que le sens du goût des êtres humains est de plus en plus perverti.

L’alimentation est avant tout une activité personnelle, déterminée à chaque instant... par une action volontaire. Nos besoins nutritifs varient chaque jour selon une multitude de paramètres personnels. C’est pourquoi il est très difficile de publier un ouvrage universel sur l’alimentation.

Il ne faut plus se borner à la composition chimique de nos aliments, il faut plutôt s’instruire des procédés digestifs et cellulaires. Il faut surtout cesser de « faire comme tout le monde », car les consommateurs sont en très grande majorité totalement programmés par les diverses tactiques commerciales. Il faut faire preuve de bon sens, de réflexion et d’agir consciemment en fonction des buts que nous souhaitons atteindre.

Dans cette publication de la Collection de la Néo-Naturo-Thérapie, j’ai tenté de limiter au maximum les attaques du système médicoagroalimentaire imposé. La majorité des critiques présentes dans le manuscrit originel a été déplacée dans l’encyclopédie du Codex Sanitas, dans le tome II, Codex Nurture. Je vous conseille fortement de le lire attentivement.

Je vous révèle ici ce qu’est vraiment l’Alimentation Naturelle Idéale.

Vous êtes libres de respecter et pratiquer ces Connaissances en totalité ou en partie.

Des personnes qui consomment seulement des fruits et des légumes ne sont généralement jamais malades (ou très rarement et selon leur environnement) et sont plus « conscientes ». Ce qui signifie qu’elles sont plus libres et moins facilement programmables. Deux qualités normalement non appréciées par les Autorités. Pire, elles cessent d’enrichir les principaux donateurs des parties politiques : les fabricants pharmaceutiques, les multinationales alimentaires.

Une chose est certaine, vous saurez exactement comment faire pour éliminer totalement les maladies de votre réalité. Un jour, vous déciderez que c’est assez, que vous avez suffisamment souffert. Pour 95% des êtres humains, ce moment est malheureusement la mort.

La perpétuelle réplique classique des gens qui me contactent est la suivante : “Je me demande bien ce qui me reste comme choix de nourriture... si je ne peux plus manger de viandes, d’oeufs, de produits laitiers et de céréales...”. Et la question qui s’ensuit est : “Donne-moi un régime alimentaire à suivre”.

L’humain moderne veut toujours suivre des guides, des modes d’emploi, des recettes, des personnes-ressources... simplement parce que ces sources extérieures peuvent être reconnues coupables en cas d’échec.

Tout ce qui est publié concernant l’Alimentation humaine n’est que pour soutenir l’industrie alimentaire. Mais, les êtres humains N’ONT ABSOLUMENT PAS BESOIN DE CETTE INDUSTRIE. Et en premier, non, l’être humain n’est pas omnivore.

Voilà le premier drame :

LA PROGRAMMATION SOCIALE
DE CE QU’EST L’ALIMENTATION ADÉQUATE À NOTRE ESPÈCE EST FAUSSE.

Ce qui fait que toute nouvelle théorie alimentaire doit être très solide, convaincante et de plus en plus basée sur des recherches scientifiques.

Mais, il n’y pas seulement cela, vu la répétition des mensonges alimentaires (strictement économiques) qui nous ont été programmés depuis notre enfance, nos vieilles croyances alimentaires intoxicantes ne sont pas faciles à abandonner, car nous devons renier une grande partie de notre existence. Surtout que la Médecine les encourage volontairement.

Vous aurez donc à consulter fréquemment cette publication pour maintenir votre volonté.

Et le deuxième drame est : LA PERTE DE NOTRE INSTINCT ALIMENTAIRE.

L’on nous a programmé à croire à une certaine alimentation que pour des RAISONS ÉCONOMIQUES et l’on fabrique des aliments industriels en fonction qu’ils soient plaisants à nos sens pour détourner notre attention du fait qu’ils sont tous intoxicants et polluants. Un aliment n’est pas nutritif que sur papier, que selon des analyses et des statistiques, ça c’est du marketing.

Nous verrons que tous les organismes vivants se fient à leur instinct alimentaire pour les diriger vers la nourriture appropriée à leur organisme spécifique et pour composer un menu saisonnier identique tout au long de leur vie. Le but de l’Alimentation d’un organisme vivant est la survie (l’assimilation de nutriments requis par les cellules) et non l’excitation des sens. C’est totalement absurde de camoufler la détérioration alimentaire naturelle par des additifs chimiques.

Tous les livres sur la Nutrition sont basés sur la culpabilité. En fait, toute notre réalité l’est, c’est l’arme préférée des Autorités politiques et religieuses (associée en plus à la peur). En respectant les Lois universelles, en particulier celle de l’Alimentation, vous ne pouvez plus ressentir de la culpabilité associée à vos prises alimentaires... et 90% de vos malaises disparaissent soudainement.

Le plaisir de manger est celui de savoir que l’on nourrit adéquatement nos cellules (versus l’unique plaisir des sens gourmands). 

Avant de mettre la table pour que vous savouriez cette publication, je dois y mettre les cartes. Si je balançais tout de suite les Règles justifiant le titre de la publication, vous auriez grand trouble à les accepter, et par conséquent, de les mettre en pratique. Pour améliorer son état de santé, il faut toujours être motivé par quelque chose de plus prometteur. Et pour cela, il faut des énoncés logiques, compréhensibles et applicables au quotidien. Alors, les premiers chapitres serviront à vous faire réaliser ce qu’est la mécanique humaine, son fonctionnement, et bien entendu, ses nombreuses sources ou causes de dérèglements. Car, nous sommes sous le joug d’une science qui exploite allègrement ces derniers... en prolongeant l’ignorance des humains à l’égard de leur intérieur, en particulier leur système digestif.

Pour connaître l’alimentation idéale, il faut apprendre le fonctionnement du système digestif. Et pour cela, il faut situer l’humain dans l’écosystème.

Et pour s’assurer de bien interpréter nos observations, il faut comparer l’humain aux autres organismes vivants.

Vous devez vous alimenter durant toute votre vie, du premier jour au dernier jour. Comment est-ce possible qu’on ne l’enseigne pas dès les premières années scolaires ? Pourquoi les futures mères ne sont-elles pas obligées de suivre une formation diététique ? C’est très très simple :
l’alimentation au travers les siècles de vie citadine
(celle qui soutient l’économie… pour permettre à des Dirigeants – politiques et religieux de se vautrer dans l’opulence)
change selon les nouveaux produits industriels
produits (ou importés) à grands frais
(et qu’il faut impérativement rentabiliser).

Puisque l’économie dépend des industries, si ces dernières changent, de nouvelles données « scientifiques » émergent pour endosser le commerce de leurs nouveaux produits. Ce ne sont pas les exemples qui manquent.

Disons que vous voulez innover dans le domaine des protéines végétales, bien évidemment parce qu’il y a un mouvement anti-viandes qui prouve que les viandes sont responsables d’un nombre de plus en plus croissant de maladies. Bingo ! vous pensez à la fève de soja… transformé en tofu (évidemment, ça prend bien une transformation pour justifier le profit monétaire). Bien entendu, il vous faudra toute une documentation sérieuse, voire « scientifique » (eh oui, il faudra vous faire de gentils copains scientifiques pour mener des études –que vous devrez financer bien entendu). La publicité dans divers médias fera le reste. Toutes les études publiées vanteront bien entendu les bienfaits du tofu (seulement à partir d’analyses de fèves)… tout en dénigrant fortement les viandes. Et le business est lancé... et le succès est assuré !

Celui qui a inventé la boîte de conserve n’a peut-être pas fait fortune, mais des millions d’actionnaires dans le domaine alimentaire se sont enrichis du produit. Dans 50 ou 100 ans, l’on condamnera ce contenant, comme on l’a fait pour son prédécesseur, la boîte de fer-blanc… trouvée toxique après un siècle d’utilisation… Oui, des millions de personnes en ont été intoxiquées (excusez-nous on s’est trompés)… la médecine s’en réjouit tout simplement... car, cela l’a forcé à rechercher et à commercialiser d’autres remèdes chimiques lucratifs !!!

Tout cela pour vous faire réaliser que les cours naturels de diététique ne sont pas possibles à l’école, car les modes alimentaires changent rapidement. Il y a toujours des recherches qui condamnent certains produits, et d’autres qui prouvent les bénéfices de nouveautés culinaires.

La Santé des humains n’est jamais en cause, soyez-en assurés.

Deux nombres étonnants concernant notre alimentation :
- si vous vivez 75 ans, vous aurez consommé plus de 80 000 repas !
- ce qui représente plus de 60 tonnes de nourriture !

Si vous ne l’aviez pas conscientisé, soyez assurés que les industries alimentaires l’ont fait !

Le problème majeur est que les gens conscientisent leurs fientes plus que leurs aliments. Cela implique une totale inconscience de ce qui n’est pas évacué, car chaque repas d’aliments industrialisés a un effet cumulatif de résidus digestifs dans l’organisme. De plus en plus, les aliments industriels renferment des molécules complexes que l’organisme ne peut réduire en nutriments, ou au pire, qu’il peine (et souffre) à tenter de les neutraliser ou de les évacuer.

L’on doit s’alimenter pour régénérer son corps et non pour satisfaire nos papilles gustatives, ou notre sensation d’estomac distendu… ou pour satisfaire les campagnes publicitaires de ces industriels sans pudeur.

C’est une évidence que les meilleurs aliments sont ceux qui supportent la croissance et l’entretien cellulaire. C’est quand même logique que pour se faire, ils se doivent d’être organiques, vitalisés. Et puisque nous évoluons sur Terre, tout a été prévu pour que la Nature puisse supporter notre survie en produisant ces aliments sains.

Tous les produits chimiques sont sans vie, ils ne peuvent se déplacer eux-mêmes. La Chimie ne peut satisfaire cette logique naturelle de s’alimenter de vie pour maintenir la sienne. Tous les produits chimiques n’ont été et sont fabriqués que pour satisfaire l’Économie… toujours pour nourrir des Dirigeants confortablement établis dans l’opulence.

Pour la majorité des gens, l’alimentation est un sujet qui surgit quotidiennement, soit dans leurs discussions ou dans les médias. Et c’est toujours un sujet qui implique des changements et des remises en question. Les médias nous informent (ou plutôt nous programment) de :

- ce qu’il est à présent reconnu néfaste pour notre santé (excusez-nous on s’était encore trompés),
- et les nouveautés alimentaires « scientifiquement fabriquées » (qu’il faut applaudir et gober sans s’interroger).

Le problème majeur à ce niveau est que nous n’avons pas appris les bases naturelles sur lesquelles il faut se référer pour « faire le tri entre le grain et l’ivraie ».

De plus en plus, les gens réalisent les connexions entre leur alimentation et leur santé. Mais, il y a tellement de contradictions à ces deux niveaux que les changements alimentaires sont difficiles et ne sont jamais satisfaisants. Les gens essaient quelques jours une diète, puis quelques jours une nouvelle cure… et la plupart du temps jusqu’à ce que leur réalité ou leur entourage les agrippent pour les remettre dans leur quotidien de mauvaises habitudes alimentaires. Je vais y revenir au chapitre des régimes alimentaires.

Ce qui sera révélé dans cette publication, chacune de vos cellules le sait déjà ! C’est votre mental qui doit être rééduqué... pour qu’il retrouve la communication avec ses composantes physiologiques qui ne cessent d’envoyer des signaux (malheureusement d’alarme). L’organisme humain ne cesse de constamment émettre des signes avant-coureurs de malaises (prodromes)... en particulier si l’on maintient cette hygiène de vie.

Notre réalité est de plus en plus contrôlée, pour ne pas dire programmée.

Bien entendu, cela est en partie grâce aux omniprésentes publicités qui envahissent notre cerveau. Et puis, il y a la « Mode » qu’il faut suivre à tout prix (de tous ces biens de consommation et pas seulement la mode vestimentaire) .

Pour comprendre notre malheur (et le régler), il faut réaliser que notre réalité est totalement dépendante de l’Économie (et cette dernière est de plus en plus Puissante, car de plus en plus Mondiale). Il est à présent quasiment impossible de vivre sur Terre si l’on n’a pas d’argent !

Normalement, à l’origine de notre espèce, la réalité était totalement dépendante de la Nature (de ses Éléments, de ses offrandes). L’être humain est à présent dénaturé, notre réalité dépend totalement des banques, des industries, de la technologie... pour nous mener à la dépendance médicamenteuse (drogues).

Si l’on réalise que l’Économie prime dans notre vie,
il faut réaliser ensuite ce qui prime en Elle.

L’industrie la plus lucrative est celle de la maladie :
Médecine + Pharmaceutique.

Toutes les autres industries doivent donc
soutenir la principale.

Tout ce que l’on emballe, tout ce que l’on publicise...
c’est strictement dans le but
de nous rendre malades !


L’Alimentation Naturelle Idéale

Voici un premier secret important :

c’est à chacun de vous de déterminer vous-même
ce que doit être votre Alimentation idéale.

Et je sais, cela n’est pas facile, surtout que le choix alimentaire doit se faire chaque jour, et nous ne pouvons pas conserver la même diète tous les jours ni toute notre vie. Nos besoins physiologiques changent en fonction de notre activité physique & mentale. C’est l’une des raisons pourquoi aucune diète ne fonctionne réellement.

Nous sommes tellement programmés à nous soumettre à une Autorité dans tous les domaines de notre réalité. Les données scientifiques sont très souvent contradictoires, car tout n’est qu’une question de points de vue d’industriels sans pudeur. Pour tous les aliments, vous trouverez des recherches qui suggèrent leur nocivité et d’autres leurs bienfaits. De toute façon, aucune étude ne PROUVE jamais rien. Il n’y a pas d’absolu en Médecine, car ce n’est pas une Science.

Tout comme c’est à vous de déterminer le pourcentage de « naturelle » que sera votre alimentation. D’ailleurs, comme nous le verrons, la définition de naturelle est commercialement très vague... « Naturel » est un terme de plus en plus exploité à tort.

Il faut bien saisir que vous ne pouvez pas être plus en santé que vous pensez mériter ! Et cela dépend strictement du niveau de votre culpabilité. Et cette dernière se nourrit des contradictions entre vos actions et vos croyances.

Je vous offre des Clefs pour que vous soyez en mesure de choisir consciemment les aliments les plus bénéfiques pour vos activités physiques et mentales, peu importe le lieu d’existence que vous acceptez dans l’instant présent. Car, c’est avant tout notre environnement qui détermine notre alimentation : nous ne pouvons pas manger ce qui n’est pas disponible.

Ce sont VOS choix alimentaires présents qui vont déterminer votre état de santé et votre lieu d’existence futurs.

Je le répète : pour respecter votre Alimentation naturelle idéale, il faut de la volonté.

Mais, nous verrons également que notre état de santé ne se détermine pas seulement par nos choix alimentaires, il y a plusieurs autres critères qui entrent en jeu, comme l’importance de la mastication, de la respiration, de l’état émotif, du repos, etc.ogues


Tout est Vibratoire, donc Relatif

Les gourous de l’alimentation, peu importe qui ils sont, ne font qu’illusionner les gens qui les mettent sur un piédestal. On les pense supérieurs, on les dit inspirants, on les pense plus intelligents, et le top est « qu’ils provoquent des prises de conscience ! ».

Mais, les vrais changements d’habitudes viennent de l’intérieur et jamais de l’extérieur. Ce n’est qu’une illusion du mental. Toutes les « recettes » qu’on vous propose ne sont que des expressions d’egos qui cherchent à se prouver supérieurs (dans le but d’être aimés par plusieurs).

L’on se sert de ces faux gourous pour augmenter notre culpabilité, ou pour renforcer notre faiblesse (de volonté). L’admiration n’est pas un principe évolutif, mais régressif.

Je ne veux donc pas être considéré comme un spécialiste en nutrition. Je ne fais que proposer des scénarios et partager des Lois universelles et des Principes naturels. Et leurs applications varieront tout au long de votre existence, en fonction de votre rythme vibratoire, en fonction de votre évolution spirituelle et de vos Aspirations. Ce que vous croyez être la Vérité dans l’instant ne le sera pas nécessairement dans un futur.

Il ne faut pas se sentir coupable de ne pas être en mesure, dans une certaine période de votre vie, de pratiquer une hygiène de vie parfaite.

Tout est relatif à votre estime personnelle et à la quantité d’Énergie Éthérique vous êtes en mesure de canaliser. Vous ne serez jamais attirés dans l’instant à réaliser une action qui stimulera plus votre Énergie Vitale plus que vous ne pouvez supporter. L’on ne branche pas un moteur 110v sur du 220v... il faut en premier changer ses circuits, son filage, ses roulements...

Nous réalisons toujours les activités en fonction de notre potentiel mental à accepter les Manifestations de l’Éther. Tout ce qui existe dans le monde matériel a été en premier pensé : nos inspirations sont des vibrations que nous captons et qui provoquent une certaine imagerie (les idées). Nous sommes inspirés qu’en fonction de notre potentiel de matérialisation (qui n’est que la canalisation de l’Énergie Éthérique : des actions stimulées par la Pensée). Notre existence est motivée par notre concept personnel d’utilité existentielle, qui peut avoir de plus en plus un caractère universel (merci à internet).

Plus vous êtes créatifs, plus vous désirez être serviables, plus vous serez motivés à élever votre rythme vibratoire, ce qui se réalise en détoxiquant son corps et en le nourrissant de vitalité. Si les gens sont attirés à manger des aliments dévitalisés, c’est strictement parce qu’ils n’ont pas d’utilités à être Énergétiques et en Parfaite Santé... généralement parce qu’ils ne servent que d’esclaves économiques.

Inscrivez-vous à PeupleConscient,
faites connaître nos publications et profitez d'une occasion exceptionnelle d'être
prospère. (cliquez le lien pour lire l'introduction)

Merci, et bonne lecture!




des textes inspirants gratuits sur l'actualité et sur tous les domaines de votre vie.

Supportez le site de
PeupleConscient
abonnez-vous au eZine
et instruisez-vous
.



cliquez pour consulter
les Sommaires et
des extraits des numéros parus