- PEUPLE CONSCIENT HÉBERGE PLUSIEURS SITES INTERNET INTER-RELIÉS -

Ce sont les personnes conscientes, pacifiques, écologiques, qui ont le plus besoin d'argent...

Faites connaître ce site et soyez rémunéré$$$

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


VIVRE CONSCIEMMENT

Ce texte fut publié dans le eZine PeupleConnscient #003


Les textes de PeupleConscient peuvent être utilisés librement avec ou sans référence. Mais, si vous n'affichez pas la référence, vous perdrez des occasions de vous enrichir... Inscrivez-vous à PeupleConscient,
recevez un code d'identification...
informez-en tous vos lecteurs, vos visiteurs...
et recevez des ristournes.
SANTÉ / ALIMENTATION

La monodiète est la consommation d’un seul type d’aliment dans un repas, sans restriction quantitative. C’est une règle que presque tous les organismes vivants respectent en tout temps et tout au long de leur existence.

Il faut regarder les animaux à l’état sauvage, ils ont encore beaucoup à nous apprendre. Et cela, sans les disséquer dans les laboratoires, mais à les observer à l’état naturel. La majorité ne consomme qu’une sorte d’aliments par repas.

J’ai entre autres remarqué cela chez les ours, où l’on ne voit pas dans leurs selles des mélanges de graines (soit du blé, soit des noyaux de pommes...). Lorsque les oiseaux et les singes trouvent un arbre garni, ils y mangent à satiété puis le quittent. La restriction de diversité est naturelle.

L’habitude moderne de mélanger pêle-mêle les aliments est une des principales causes de la défaillance du processus digestif. L’appareil digestif des animaux (ceci inclut l’humain) n’est pas bâti pour digérer des mélanges alimentaires compliqués ni des repas trop composés. Nos ancêtres respectaient un certain laps de temps entre chaque prise alimentaire et n’empilaient quasiment jamais les aliments les uns sur les autres.

Plus le repas est simple dans sa composition (directement de la Nature), plus digeste il sera.

L’importance de l’alimentation n’est pas la composition même des aliments, mais les transmutations qui s’opèrent à l’intérieur du système digestif. Manger un type d’aliment à la fois optimise les fissions moléculaires tout au long du long trajet digestif.

Concrètement, un aliment donné entraîne la sécrétion de toute une série d’enzymes spécifiques à différents niveaux du système digestif. Elles ont pour fonction de transformer le bol alimentaire en nutriments utiles à l’organisme : glandes salivaires, sécrétions stomacales, sécrétions intestinales, provenant du pancréas, du foie et de la flore bactérienne intestinale, interviennent dans ce processus.

Ces sécrétions enzymatiques divergeront suivant que l’aliment sera riche en protéines et pauvre en sucre, ou riche en graisses et en fibres, etc. Mais toutes les enzymes sécrétées peuvent aussi interagir entre elles, et sont aussi confrontées aux résultats du travail des autres enzymes. Au final, aucun enzyme ne pourra effectuer sa tâche aussi précisément qu’elle le devrait si elle n’avait qu’un seul aliment à gérer à la fois.

Un « repas » peut être composé d’une ou deux pommes. Un texte ancien révèle que les Esséniens (peuple réel de Joseph et Marie) avaient pour règle de ne manger quotidiennement que ce qui peut être contenu dans une seule main.

Quelques bonnes respirations, un peu d’exercices et la digestion est rapide et nourrissante. Bien entendu, si votre organisme est encrassé, deux pommes ne vous soutiendront pas longtemps (car leur assimilation est incomplète et leur Énergie vitale minée à neutraliser et à déplacer vos substances étrangères).

La monodiète nécessite bien évidemment un énorme changement de vos habitudes alimentaires, mais vous vous approcherez ainsi rapidement du respect des Lois de la Nature et de la Santé permanente.

C’est le simple « prix » à payer pour ne jamais plus être malade!

Êtes-vous venus sur cette planète pour vous empiffrer?

Pour épuiser ses réserves et la polluer?

Aucun autre organisme vivant dans notre écosystème ne se gave, et ne pollue comme l’être humain!

Le mieux est que vous fassiez l’expérience durant un mois. Vous constaterez les changements positifs.

L’on entend souvent dire que se serait monotone de toujours manger que des fruits et des légumes frais.

Il existe environ 140 sortes de fruits différents, et plus de 150 légumes.

Pour chacune des ceux catégories d’aliments, il y a souvent plusieurs espèces. Généralement, nous avons accès à une douzaine d’espèces de pommes, six sortes de raisins, autant pour les salades...

La règle du divertissement est naturelle lorsque l’on suit les saisons de production des aliments. La Nature varie tout au long de l’année ses offrandes... Choisissez toujours les aliments qui vous semblent le plus frais... et sentent bon.

Remets-toi à ces trois médecins : la gaité, le repos et une juste diète.
– proverbe médiéval

Inscrivez-vous à PeupleConscient,
faites connaître nos publications et profitez d'une occasion exceptionnelle d'être
prospère. (cliquez le lien pour lire l'introduction)

Merci, et bonne lecture!




des textes inspirants gratuits sur l'actualité et sur tous les domaines de votre vie.

Supportez le site de
PeupleConscient
abonnez-vous au eZine
et instruisez-vous
.



cliquez pour consulter
les Sommaires et
des extraits des numéros parus